mercredi 3 mai 2017

Face à l'extrême-droite, soyons clairs dans nos choix!

  Ce dimanche 7 mai, le scrutin présidentiel voit à nouveau une candidate du Front national présente au deuxième tour.  Contre l’extrême-droite, contre Le Pen, notre choix est clair : notre vote se portera sans équivoque sur Emmanuel Macron.

Contre une candidate dont le programme et l’héritage idéologique restent foncièrement anti-démocratiques et face à la menace que son élection ferait peser sur notre démocratie, nous appelons à battre Madame Le Pen, en votant pour le candidat d’En Marche.

Dans notre pays, les divergences politiques et programmatiques pourront toujours s’exprimer à travers le débat démocratique et social, à condition de préserver un socle de valeurs et une culture démocratique partagés. Nous ne doutons pas un seul instant de la volonté du Front national de remettre en cause ces acquis. 

Face au risque de voir Madame Le Pen accéder à la Présidence de la République, nous, élus attachés aux valeurs républicaines, devons exprimer sans ambiguïté notre position. 

C’est dans ce sens que l’ensemble de l’opposition municipale de gauche a appelé le Maire de Tours à s’exprimer clairement sur son choix. Sa majorité rassemble d’ailleurs diverses sensibilités et formations politiques de droite et centre-droite, dont les états-majors nationaux ont donné des consignes divergentes (rappelons que le Parti Chrétien-démocrate, formation associée aux Républicains, s’est prononcé en faveur de Marine Le Pen).

Nous actons la décision de Lionel Bejeau, adjoint au Maire, de démissionner de son parti Debout la République suite au ralliement de ce dernier au FN. Nous aurions souhaité que Serge Babary se saisisse de l’occasion pour clarifier sa propre position pour le deuxième tour. 

 
Les élu-e-s du groupe TOURS 2020

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire