jeudi 20 avril 2017

DONATION CLIGMAN – un pas en avant, deux en arrière



Par conférence de presse le 7 avril, le Maire, Serge Babary, et son adjointe à la culture annoncent leur choix de mettre fin aux discussions avec Léon et Martine Cligman concernant l’accueil de leur collection d’œuvres d’art au Château de Tours. 

Le Jeu de Paume, poussé à la sortie dans un premier temps, continuera donc à présenter des expositions photographiques dans ce monument. Nous nous félicitons du maintien de ce partenariat dont la fin annoncée avait suscité colère et émotion. Elle aurait constitué un appauvrissement culturel important en privant les Tourangeaux d’expositions d’une qualité artistique reconnue unanimement. 

Cependant, nous nous interrogeons sur les raisons qui ont conduit le Maire à rompre de manière définitive le dialogue avec les époux Cligman. Le projet initial de construction d’une extension au Musée des Beaux-Arts – sur lequel nous avions émis des réserves – a dû être abandonné suite à un avis défavorable de la commission nationale du secteur sauvegardé. Nous regrettons cependant que des solutions alternatives ne semblent avoir été étudiées sérieusement pour accueillir les œuvres de cette donation, pourtant présentée comme « exceptionnelle ».

A force de vouloir précipiter les choses, le Maire a-t-il raté l’occasion de concrétiser cette opportunité qui aurait permis d’enrichir considérablement les collections du Musée des Beaux-Arts ?
Les multiples rebondissements qu’a connus le dossier ainsi les ‘plans B’ annoncés, puis abandonnés aussitôt,  peuvent le laisser penser. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire