jeudi 9 mars 2017

Tribune TOURS 2020 - Mars – avril 2017



Orientations budgétaires 2017 : l’investissement délaissé,  les associations dans le flou


Le débat d’orientations budgétaires du 6 février a levé un peu le voile sur les contours du budget 2017 de la Ville. Il reste cependant des zones d’ombre, et après 3 années aux affaires, la majorité municipale peine toujours à faire émerger une vision politique pour l’avenir de notre ville. La transformation de Tour(s)plus en Communauté urbaine, et par la suite en Métropole, entraîne pourtant d’importants bouleversements et opportunités qui ne sont abordés que sous un angle purement financier et technique.  


Nous avons une nouvelle fois pointé la faiblesse de l’investissement porté par la ville. Déjà divisées par deux entre 2013 et 2015, les dépenses d’investissement inscrites pour cette année restent très basses (20M€ contre 36M€ en 2013). Pourtant, ces choix s’avèreront préjudiciables pour le dynamisme de notre Ville et sont en décalage avec la volonté affichée du Maire de « renforcer le développement de l’économie locale et l’emploi ».


Après avoir subi de fortes baisses pendant 3 ans, le niveau des subventions aux associations pourrait être maintenu cette année.  Mais le document présenté en séance du Conseil municipal reste muet à ce sujet, et le Maire annonce dans la presse des « arbitrages » sans préciser quelles associations ou quels secteurs seraient concernés par le maintien ou la baisse des subventions. 


A plusieurs reprises, nous avons alerté sur les conséquences de cette baisse pour le secteur associatif et nous resterons très vigilants quant aux choix qui seront annoncés lors de l’examen du budget le 20 mars prochain.



 Cécile Jonathan – Pierre Commandeur – Nicolas Gautreau – Nadia Hamoudi – Monique Maupuy – Samira Oublal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire