lundi 13 mars 2017

La Métropole, un projet à construire collectivement

COMMUNIQUE DE PRESSE DES ELU-E-S DU GROUPE TOURS 2020

Nous nous réjouissons de la transformation de la communauté urbaine Tour(s)plus en Tours Métropole Val de Loire. Celle-ci valide le travail réalisé depuis 20 ans pour le développement économique, social et culturel  de notre agglomération. 

La création de la communauté d’agglomération en 1999 par Jean Germain et son renforcement progressif ont favorisé la réalisation d’équipements majeurs qui n’auraient pu voir le jour sans les moyens conjugués des communes membres et de Tour(s)plus. 

  En tant que Maire de Tours, puis Président de Tour(s)plus, Jean Germain a, depuis son élection en 1995, œuvré à l’approfondissement de la coopération intercommunale et au développement d’atouts qui ont été décisifs pour accéder au statut de Métropole : l’université, le CHRU, les pôles de compétitivité, le TGV, l’aéroport ainsi que la première ligne de tramway. 

 En 2014, la nouvelle majorité municipale de Tours arrête le processus de métropolisation entamé par l’équipe de Jean Germain en gelant les mutualisations. Fin 2015,  le préfet d’Indre et Loire rappelle que notre agglomération est potentiellement éligible au statut de métropole. Pour rattraper le retard, il faut donc aller vite et fort pour que ce statut soit obtenu  avant l’élection présidentielle. Les parlementaires de droite et de gauche se mobilisent : Jean-Patrick Gille, Philippe Briand, Stéphanie Riocreux et Jean-Jacques Filleul défendent notre projet à l’Assemblée nationale et au Sénat. Les collectivités locales d’Indre-et-Loire, les présidents du département et de la région, les chambres consulaires, le secteur associatif, l’université de Tours, le monde culturel, le monde associatif se mobilisent pour soutenir cette candidature.  L’ensemble des communes (à l'exception de Saint-Pierre-des-Corps) et l’agglomération ont donc voté la transformation de Tour(s)plus en métropole. Nous regrettons l’opposition des élus FN et PCF à ce projet. 

 Néanmoins, la rapidité du processus a laissé les habitants de côté ; ils n’ont pas été directement consultés et impliqués. Notre agglomération s’apprête à devenir une métropole, dotée de nombreuses compétences transférées par les  communes. La métropole est donc un outil puissant qui doit être mis au service des habitants et d’une politique transparente. Afin que cela soit rendu possible, nous avons demandé lors du conseil municipal de Tours du 11 mars 2017 que le projet de deuxième ligne de tramway soit lancé et que le prochain magazine de la ville soit consacré à la métropole, à ses compétences et à son fonctionnement. Nous souhaitons également que le conseil métropolitain soit diffusé en direct et en différé sur internet comme c’est le cas pour le conseil municipal de Tours.

 Afin de construire un projet de métropole avec tous les habitants, les forces vives de l’agglomération mais aussi les collectivités partenaires, nous avons demandé la constitution d’états généraux de la métropole. Sur le modèle de ce qui a été réalisé par notre Région dans le domaine de la culture, de l’économie et du numérique, ces états généraux permettront à tous de contribuer lors d’ateliers ou par internet à un projet  au service des habitants.

  Les élu-e-s du groupe TOURS 2020





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire