mardi 6 décembre 2016

Fermeture de bureaux de poste à Tours - précisions



Depuis plusieurs mois, les comités de quartier et les usagers sont mobilisés contre la fermeture des bureaux de poste dans les quartiers Rochepinard, Montjoyeux, Sainte-Radegonde et Colbert et le transfert d’une partie de leurs missions vers des points relais dans des commerces. Dénonçant l’absence de communication de la part des dirigeants de la Poste sur ces décisions, ils ont également interpellé le Maire de Tours qui ne s’était alors pas exprimé publiquement sur le sujet.

Début novembre, Myriam Le Souëf, adjointe à la vie associative et aux parcs et jardins a confirmé à la presse locale que la municipalité était bien informée de ces projets et avait été « plusieurs fois en contact avec La Poste », ajoutant même que « ce sont plutôt de bonnes nouvelles ».

Nous avons alors interrogé le Maire en Conseil municipal le 14 novembre afin de connaître sa position et savoir s’il était intervenu auprès de la Direction de la Poste.

A notre surprise, le Maire dénonce une absence d’information de la part de la Poste sur ces projets de fermeture et affirme avoir appris leur existence dans la presse locale – donc le contraire de ce que disait son adjointe seulement quelques jours avant !  Il propose ensuite au conseil municipal de voter un vœu – qui n’était pourtant pas prévu dans l’ordre du jour -  pour demander un moratoire sur les fermetures des bureaux de poste en attendant une « vraie concertation ».  Un moratoire voté bien tardivement, alors que la Poste fermait au même moment l’agence postale du quartier Sainte-Radegonde.

Quelques jours plus tard à l’Assemblée nationale,  le député Jean-Patrick Gille a questionné en séance publique le gouvernement sur l’avenir du service public postal à Tours où la Poste a annoncé trois nouvelles fermetures à venir, en plus des quatre déjà en cours.

Dans la réponse donnée par Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du Numérique et l’Innovation, nous apprenons qu’un dialogue entre la Poste et la Mairie de Tours avait été entamé dès le début de l’année et que la municipalité avait connaissance des fermetures envisagées depuis le mois de mars !

Au final, c’est grâce à la mobilisation des usagers et comités de quartiers que les fermetures des bureaux de poste de Colbert et Montjoyeux ont pu être suspendues pour le moment.
Nous demandons à la municipalité de suivre de près l’évolution de ce dossier et à veiller à ce que d’éventuels changements à venir ne se fassent pas au détriment des usagers. 
Pour notre part, nous réaffirmons notre attachement au service public postal et resterons attentifs aux solutions qui pourront être proposées par les dirigeants de la Poste en cas de transformation d’une agence postale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire