mardi 28 juin 2016

Compte-rendu du Conseil municipal du 20 juin 2016

>>> En bref

Subventions
Le Conseil municipal a approuvé l’attribution de 66 nouvelles subventions, pour un montant total de 485 213€, portant le volume global des subventions à 10 008 571€.
Pas de surprise du côté du FN, le conseiller municipal présent a choisi de ne pas voter cette délibération – rappelons que le Front national s’abstient systématiquement ou vote contre toute aide au secteur associatif. Nous étions plus choqués par les propos inadmissibles de la conseillère de la majorité, Cécile Chevillard, au sujet du Centre LGBT (cf. l’article sur notre blog et le communiqué de presse du Centre), mais également l’attitude du Maire qui ne retrouvait rien à redire à l’intervention de Mme Chevillard. 

Société de chauffage des bords du Cher (SCBC)
A l’occasion de la présentation du rapport d’activité 2015 de la Commission consultative des services publics locaux, nous sommes intervenus une nouvelle fois pour pointer les problèmes récurrents que rencontrent les habitants du quartier des Rives du Cher avec la SCBC. 
Un audit sanitaire actuellement en cours pourrait conclure à la nécessité de mener d’importants travaux que la société souhaite faire payer aux habitants, alors qu’ils s’acquittent déjà d’importantes sommes pour l’entretien technique de l’installation. Le Maire, reconnaissant les relations difficiles avec la SCBC, a demandé aux adjoints de secteur de se saisir du dossier et de convoquer le délégataire pour « mettre les points sur les i ». Nous resterons attentifs à l’évolution de la situation et souhaitons qu’une solution puisse être trouvée qui ne pénalise pas les habitants.

Modification du Plan local d’urbanisme
Cette modification  prévoit l’ouverture à l’urbanisation du secteur des « Hauts de Sainte-Radegonde » à Tours Nord, la ville ayant décidé l’aménagement global du site. Nous avons exprimé plusieurs réserves lors de la présentation de la délibération, notamment sur la procédure : alors que la procédure de révision globale du PLU – lourde et couteuse -  a été lancée en 2015, il nous semble que de simples modifications (telles que celle présentée en conseil municipal) auraient été suffisantes pour faire évoluer l’urbanisme à Tours selon les orientations souhaitées par la municipalité.

Elargissement du trottoir ouest de la place des Halles et de la place Gaston Paillhou
Terrasses ou accessibilité aux personnes à mobilité réduite ? Nous avons interrogé le Maire et l’adjointe au commerce sur l’objectif de l’élargissement du trottoir ouest des places des Halles et Gaston Paillhou. Une réunion publique pour informer les habitants et les commerçants du projet avait été programmée puis annulée au dernier moment. Nous n’avons pas obtenu de précisions concernant la nouvelle date pour la concertation avec les riverains des Halles,  pourtant indispensable pour présenter les contours de l’opération qui impactera fortement ce secteur central de la Ville.

Construction d’une école primaire aux Deux Lions
Pour répondre aux besoins des familles du quartier qui a vu sa population croître ces dernières années, la Conseil municipal a approuvé à l’unanimité le principe de construction d’une école primaire et lancé le concours de maîtrise d’œuvre pour cette opération.
L’équipement d’une capacité de 7 classes (3 maternelles et 4 élémentaires) prévoit également les salles pour la restauration scolaires et des activités annexes. 
Son coût de réalisation est chiffré à environ 6 M€. Nous souhaitons que l’ensemble des élus (majorité- opposition) puisse être associés au programme architectural qui reste à définir.


Et si on retrouvait un débat plus apaisé ?

Débattre et statuer sur les affaires de notre cité est le rôle du Conseil municipal. Si les points de vue peuvent diverger et les échanges parfois être vifs, ils enrichissent le débat public et la démocratie locale, à condition d’être constructifs.

Ceci passe aussi par la reconnaissance du rôle de l’opposition qui est légitime à intervenir et questionner les choix de la majorité municipale.
Nous pensons que les propos parfois outranciers de certains adjoints n’ont pas lieu d’être, tout comme des procès d’intention qui peuvent nous être faits quand nous demandons des précisions sur un projet ou une délibération.

En tant qu’élus locaux – d’opposition ou de majorité – nous sommes tous attachés à faire progresser notre ville et œuvrer pour le bien des Tourangeaux.
Nous sommes donc convaincus qu’il est possible que le débat démocratique puisse se tenir de manière plus apaisée et constructive au sein de notre assemblée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire