vendredi 8 avril 2016

Compte-rendu du Conseil municipal du 21 mars 2016



Compte administratif 2015 : l’investissement divisé par deux en deux ans


Lors du vote des comptes de la ville, nous avons constaté que les investissements publics ont été divisés par deux en deux ans : de 36 M€ en 2013, ils sont passés à 18M€ en 2015, alors que la tendance était à la hausse jusqu’en 2013. Le taux de réalisation des investissements est logiquement particulièrement faible en 2015, se situant à seulement 64%, et ceci malgré l’augmentation des impôts locaux l’année dernière. Ces mauvais résultats sont préjudiciables pour notre ville et l’emploi local, d’autant que la révision du Plan local d’urbanisme freine les investissements privés.
Concernant la trajectoire de la dette, on constate une continuité par rapport aux années précédentes, le remboursement se poursuivant au même rythme qu’auparavant.
Les dépenses de fonctionnement sont restées stables dans leur ensemble, avec des dépenses de personnel légèrement supérieures au prévisionnel.
 

Budget 2016 : Absence de débats, absence de projets

Menée de manière autoritaire par le Maire, le « débat » lors de la présentation du budget de la Ville n’a pas permis d’échanger sur le fond des orientations présentées par la municipalité.
En multipliant les interventions des adjoints où chaque ligne d’investissement était commentée, le maire donnait l’impression de vouloir « noyer » toute critique portant sur l’absence de nouveaux projets structurants, en dehors de ceux conçus par Jean Germain et son équipe.  Au vu des chiffres de 2015, nous restons par ailleurs dubitatifs sur la réalisation de l’ensemble du plan d’équipement présenté en séance du Conseil municipal.
Nous avons aussi pointé des choix politiques qui nous interrogent : plus de 400 000€ inscrits pour l’animation de l’année martinienne, alors que les aides aux associations sont en diminution.
Une nouvelle fois, la question de l’avenir de l’agglomération Tour(s) plus était totalement absente des débats, alors que sa transformation en métropole est annoncée pour 2017.


Les associations à nouveau pénalisées

Comme annoncé par le Maire par voie de presse, les associations subiront une nouvelle baisse des subventions cette année.  Un choix que nous dénonçons et qui, couplée à la hausse des tarifs de location des salles,  met en péril l’activité associative à Tours.
L’attribution des subventions votée dans le cadre du budget laisse présager une répartition très inéquitable entre les différentes structures et secteurs d’interventions, certains subissant des coupes plus importantes que d’autres. Nous resterons très attentifs aux orientations de la majorité municipale dans l’attribution de l’enveloppe restante.  
 

Reconstruction de la crèche Leccia

Initialement prévue en 2014, la reconstruction de la crèche Leccia avait été suspendue par la nouvelle majorité. La crèche, située dans le quartier Beaujardin, était devenue trop vétuste  et le Conseil municipal avait décidé sa démolition et sa reconstruction dès 2012.
Nous nous réjouissons que ce projet important pour les familles tourangelles ait été relancée.  La nouvelle structure répondra à un besoin grandissant d’accueil d’enfants et permettra de diversifier l’offre en proposant un accueil sur des durées courtes ou irrégulières. 
 

Aménagement de la ZAC Beaumont – Chauveau 

Le Conseil municipal a approuvé une garantie de la Ville à hauteur de 80%  pour deux emprunts  de 5M€ destiné à financer l’aménagement de la ZAC des Casernes Beaumont - Chauveau.
Nous nous félicitons de l’avancement de ce projet de plus de 10ha à proximité immédiate du centre-ville. La reconversion de ce site et sa transformation en un nouveau quartier mixte et ouvert représentent un enjeu majeur pour la Ville.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire