mardi 17 février 2015

Retour sur le Conseil municipal du 09 février 2015 – ce qu’il faut retenir


Le 9 février dernier s’est déroulée la séance du Conseil municipal. A l’ordre du jour : 27 délibérations, et notamment le Débat d’orientations budgétaires (DOB). (Retrouvez l'intégralité du débat ici : http://richpublisher.endirectv.com/window.php?OPE_ID=2057&FEN_ID=7685 – délibération 4). 
 
Ceux qui espéraient voir plus clair sur le contour du budget 2015 et les priorités de la nouvelle municipalité ont été déçus. Le débat n’a pas apporté beaucoup de précisions sur les choix budgétaires, mais les premières pistes évoquées pourraient se traduire par des baisses des subventions aux associations, une hausse de la fiscalité, une revalorisation des tarifs, en particulier celle des locations de salle. 
 
Le flou persiste quant aux moyens attribués aux services municipaux et leur capacité à continuer à assurer un service public de qualité et sur la volonté à financer les projets d'investissement indispensables pour le développement de notre ville et pour créer des emplois.

Les coupes budgétaires que le maire refusait de dévoiler en séance du Conseil municipal il y a quelques jours sont maintenant annoncées dans la presse. Premier secteur concerné: la culture, avec une baisse des subventions d'environ 15% et l'abandon du festival Rayons frais. (http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Tours/n/Contenus/Articles/2015/02/14/La-culture-a-Tours-Il-va-falloir-faire-des-choix-2221792). 
 
Nous sommes également intervenu au sujet de la modification des critères d'attribution des aides du CCAS (Centre communal d’action sociale) de la ville, pour relayer les inquiétudes de plusieurs associations qui dénoncent l'exclusion de personnes en situation administrative irrégulière du système d'aide alimentaire . 
 
=> Retrouvez l'intervention sur le site de la Ville : http://richpublisher.endirectv.com/window.php?OPE_ID=2057&FEN_ID=7685 (Cliquez sur la délibération 4. L'intervention débute à 1:03:23).

La délibération 25 concernait la concession de chauffage des Bords du Cher. L'avenant à la convention avec la Société de chauffage des Bords du Cher (SCBC) concerne plus de 8 500 logements dans les quartiers Rochepinard, Rives du Cher, la Belle Fille et Fontaines. Or, les habitants en tant que premiers concernés n'ont pas été informés de ce changement.
Les demandes formulées par l'association des Résidents des Rives du Cher sont toujours en attente (consultation des documents administratifs relatifs à la concession de chauffage urbain) ou ont été refusées par la municipalité (demande de RDV à la mairie, création d'un groupe de travail sur le sujet au sein du CVL Sud). 
 
Nous soutenons la demande des habitants d'organiser un temps de concertation sur le réseau de chaleur urbain qui permettrait d'éclairer les usagers sur le fonctionnement de cet équipement majeur de leur quartier.

=> Pour revoir l'intervention: http://richpublisher.endirectv.com/window.php?OPE_ID=2057&FEN_ID=7685 (cliquez sur la délibération 25. L'intervention débute à 4:40:27).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire