mercredi 17 septembre 2014

Tribune de l'opposition dans Tours infos - Octobre 2014

Logement : une ville à l’arrêt !


Le gel par la nouvelle majorité d’un certain nombre de permis de construire et de projets de constructions et de réhabilitations initiés par l’équipe municipale de Jean Germain, est très inquiétant.

Nous savons que c’est l’investissement et en particulier le bâtiment qui boostent l’emploi. L’édification de la 1ère ligne de tram et les nombreuses constructions de logements qu’elle a entraînées ont permis de limiter l’impact de la crise. Des programmes immobiliers importants démarraient plus rapidement grâce à l'achat d’une partie par les bailleurs sociaux.

Tourner le dos à cette politique est extrêmement préjudiciable. D’abord pour l’emploi et de nombreuses professions sont concernées. Mais aussi pour l’augmentation des loyers qu’elle peut provoquer. A Tours, c’est le nombre, la qualité et la diversité des logements sociaux et assimilés qui permettent non seulement aux plus fragiles mais aussi aux classes moyennes de se loger à un prix acceptable dans de bonnes conditions. Et nombreux sont ceux qui attendent !

Les nouvelles constructions abritent de nouveaux habitants permettant d'augmenter les rentrées fiscales de la commune sans augmenter  les impôts locaux.  Et plus d'habitants c'est aussi bon pour le commerce donc là encore pour l'emploi. Et c’est surtout le signe d’une ville dynamique et attractive ! D’autant qu’en matière de logements le temps perdu ne se rattrape pas.

Groupe TOURS 2020

Cécile Jonathan, Gérard Gernot, Monique Maupuy, Jean-Patrick Gille, Nadia Hamoudi